Comme une salope. Chapitre 2: le dépucelage.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Comme une salope. Chapitre 2: le dépucelage.Sur le trajet qui le ramenait chez lui Camille avait eu le temps de se repasser en boucle sa première expérience sexuelle. Le goût de la queue et du sperme de Lionel habitait encore sa petite bouche de minet….il adorait ça. Il poussa la porte de l’appartement où il vivait seul avec sa mère et fila dans sa chambre. Il était seul, sa mère devait encore être au boulot ou avec un de ces types qu’elle rencontrait sur le net. Peu importe, Camille était sur son petit nuage ; enfin il avait eu le cran de sauter dans le grand bain et de sucer un mec. Il n’avait jamais rien ressenti de tel de toute sa vie, autant de jouissance à donner du plaisir à un homme, et puis Lionel avait été si gentil de lui donner du plaisir à son tour. Cependant une inconnue demeurait, une envie persistait en lui. Il n’avait toujours pas ressenti cette sensation lorsqu’une queue de mâle entre dans son corps. Il avait vu tellement de sodomie dans les films pornos, des femmes, des mecs, des trans, qui étaient complètement transcendés par la sodomie. C’était clair dans son esprit, il voulait offrir son anus à Lionel. Il avait ressenti un plaisir tellement intense en se faisant doigter, il voulait goûter à la bite ! Son anus n’était pas complétement vierge. En effet au cours de séances de masturbation il avait déjà introduit quelques doigts, stylos, brosses à dent….puis cette après-midi il y avait eu les doigts de Lionel. Il avait déjà reçu des compliments sur son cul pendant des cams. Un jour un mec lui avait même dit « putain tu as un cul de nana ! ». Cela voulait bien dire que sa paire de fasse pâle, imberbe, avec son petit trou du cul rose, devrait plaire à Lionel. « Il faut que je le revois vite ! » Pensa-t-il. Il pris son téléphone : aucun message. Il avait trop envie, il sentait que tout son corps réclamait encore une dose de sexe ! Il envoya alors un premier message, tant pis si Lionel le prenait pour un obsédé. « Salut. Je suis bien rentré. J’ai beaucoup aimé. Merci »La réponse ne se fit pas trop attendre, à peine une minute plus tard Lionel repondi. « Salut, super. Moi aussi j’ai beaucoup aimé, c’était trop bon. »Camille était soulagé, son amant ne l’ignorait pas, même mieux ; il le complimentait. « Battons le fer pendant qu’il est chaud » se dit-il et il envoya une proposition ;« J’aimerais beaucoup que l’on se revoit. »« Pas de soucis. Je suis libre toute la journée demain. Tu peux passer dans l’après-midi comme aujourd’hui. »Lorsqu’il vu la réponse de Lionel, Camille trembla. Il bandait, transpirait, et avait la gorge sèche, tout était clair et limpide dans son esprit ; demain il donnera son corps à Lionel !« Super. Je serai là demain alors. 😉 »« Cool, j’ai hâte de te revoir, biz bébé. »L’excitation était énorme. Camille s’allongea sur son lit ferma les yeux et imaginait déjà son daddy en train de tripoter son corps, le soumettre à ses désirs….tout cela faisait bander sa petite queue rose et suinter son anus. Toute sa vie d’ado de banlieue avait été qu’ennui et morosité jusqu’à aujourd’hui, et maintenant tout était devenu désir et excitation car enfin il avait trouvé sa place. Le lendemain c’était le grand jour. Pour l’occasion Camille avait emprunté un string à sa mère. Un petit string ficelle vulgaire, rose. Il se dit que ça devait bien exciter les mecs de maman. Il l’enfila puis se regarda un moment dans la glace de sa chambre. Son corps ressemblait vraiment à celui d’une nana comme avait dit ce type qui se branlait devant sa cam. Il n’avait quasiment aucune pilosité, et le peu qu’il avait ne se voyait quasiment pas car il ne s’agissait que de poils blonds. Bien que blond vénitien, il était fréquent qu’il se fasse appelé « le rouquin », par certains camarades de classes. Mais tout cela était loin de son esprit à ce moment. Là tout de suite, une seule chose comptait pour Camille ; il se sentait sexy et désirable, il voulait faire bander Lionel et ce petit string rose au milieu de ce corps pâle de minet était l’accessoire ataşehir escort idéal. Ce seul petit bout de tissu voulait dire ; «je suis ta salope, baise moi.”Durant tout le trajet en bus qui le menait jusqu’au pavillon de Lionel, Camille était dévoré par l’excitation. Il frottait doucement ses petites fesses sur le siège du bus pour sentir la ficelle du string. Il avait hâte de baisser son jean devant son daddy, voir sa queue se dresser devant lui…enfin il arrivait à l’arrêt de bus situé à deux pas de sa destination. Il finit les derniers mètres à pieds et frappa à la porte. On ouvrit tour de suite. Lionel se tenait dans l’entrée, en jean et t-shirt, un large sourire sur son visage. Il fit entrer son minet tant attendu. Toute la nuit il avait pensé à Camille, à sa petit bouche rose, son corps délicat et si innocent encore. Le quinquagénaire bien conservé avait connu beaucoup de femmes, de trans et de mecs dans sa vie, le sexe avait toujours occupé une grande place pour lui, et Camille était comme une bouffée d’air frais, un petit plaisir supplémentaire qu’il lui tardait de découvrir. Les deux hommes s’installèrent dans le salon où la veille ils avaient déjà pris du plaisir ensemble. Lionel invita Camille à s’assoir sur le canapé avec lui. « J’ai pensé à toi cette nuit. » dit Lionel en plongeant son regard dans celui de Camille. L’homme dominait le minet de quelques centimètres, il devait faire dans les un mètre quatre vingt pour bien quatre vingt dix kilos. Les cheveux grisonnant, la barbe rasée de près, un peu de ventre mais encore bien conservé. Ses yeux marrons fixaient Camille, trahissant son excitation. Lionel savait ce que ce rendez-vous voulait dire, et il savait aussi que Camille débutait….son cul était vierge, son corps était à découvrir. De son côté le minet était subjugué, son corps tremblait d’excitation et sa gorge était nouée. Il s’enfonça dans le canapé en écartant ses jambes ; il voulait être la chose de son homme. « Moi aussi. » finit par lâché Camille. Sa voix laissait éclaté au grand jour son désir de queue et Lionel compris immédiatement que son minet était en chaleur. Il passa alors une main entre ses cuisses et serra l’entre jambe de Camille qui laissa échapper un gémissement de plaisir ; il bandait. « Ho oui t’aime ça mon cochon. Tu bandes. » susurra Lionel dans son oreille. Puis il l’embrassa goulûment, en enfonçant bien sa langue dans la bouche du minet. Les deux langues tournèrent l’une contre l’autre échangeant leur salive. La main de Lionel malaxait toujours la petite queue de Camille à travers son jean. Le minet se sentait impuissant dans les mains de ce mâle si viril et puissant, il ne pouvait rien faire d’autre que de s’abandonner à lui. Lionel avait désormais la main dans le jean de Camille et il senti sa petite surprise, son petit string. Cela le fit sourire. « Hehehe tu es coquin toi. Vas-y montre moi ce que tu caches. »Camille rougi un peu puis se leva et baissa doucement son jean. Lionel le regardait faire en sortant sa belle queue déjà bien dure. Le spectacle du minet lui dévoilant ses belles petites jambes blanches et son petit cul rebondit fendu du petit string rose l’excitait énormément. Il ne pu s’empêcher de se branler en le regardant faire. « Dessape toi doucement. C’est bien comme ça. »Camille se tourna et dévoila son petit cul à Lionel. Puis il enleva son t-shirt. A présent seul le petit string rose de sa mère couvrait une petite parcelle de son corps. Lionel se leva et s’approcha dans le dos de Camille. Il colla sa queue dure et puissante sur les petites fesses blanches. « Je vais m’occuper de ton petit cul de salope. » Sur ces mots il tira sur la ficelle du string puis joua avec en se branlant. Camille ne bougeait pas d’un millimètre, son seul désir était de faire bander son daddy. Puis Lionel mis deux doigts dans sa bouche et les frotta doucement sur l’anus de Camille. « Je vais te dilater ton petit cul et m’occuper de toi bébé. »« Oui daddy, prend mon cul. »Lionel caressa le torse de kartal escort Camille, pinça ses petits tétons et l’embrasse de nouveau en collant sa queue sur ses fesses….une goutte de liquide séminale se colla sur la fesse droite formant un fil transparent. « Mets-toi à genou. »Camille s’executa et se retrouva face à la queue de Lionel. Le minet ne se fit pas prier plus longtemps et pris le sexe dur dans sa bouche pour le sucer avec plaisir. Dès les premiers allers-retours Camille suça avec envie, laissant échapper des gémissements au plus grand plaisir de Lionel qui le regardait faire. Il essayait de sucer le plus loin possible, en enfonçant la queue dans sa gorge. Le quinquagénaire sensible à ses efforts lui apporta son aide en lui appuyant derrière la tête….le petit jeune dégluti, mais il avait réussi sa première gorge profonde. « Aller suce salope. »C’était moins tendre que la veille, mais Camille aimait ça, il voulait être soumis par son mâle, qu’il prenne plaisir à souiller son corps. Il suçait du mieux qu’il pouvait en caressant les couilles en même temps. « Ouai c’est bon ça, tu suces bien. »Camille sortait de temps en temps là queue de sa bouche pour en lécher le gland rouge et dur. Puis replongeait la verge entre ses lèvres roses et suçait. « Aller debout maintenant. Je vais m’occuper de ton petit cul. »Camille de leva et les grosses mains de Lionel vinrent saisir ses petites fesses et il se fit entrainer sur le canapé en cuir. Lionel retira son pantalon qui traînait sur ses chevilles puis s’assis sur le canapé. « Viens là. Monte debout sur le canapé au-dessus de moi et tourne toi que je te bouffe le cul. »Camille s’exécuta. Le quinquagénaire fit glisser le string du minet le long de ses petites jambes blanchâtre puis écarta ses petites fesses laissant apparaître son anus. Il était net, frais, tout rose et encore serré….un véritable délice à déguster et à baiser se dit Lionel. Le mâle en rut posa sa langue sur l’orifice du minet et le lécha comme on lèche une bonne glace. Camille découvrit une nouvelle sensation, tellement agréable. Lionel savait s’y prendre et jouait habillement de sa langue sur l’anus vierge. D’abord en léchant tendrement tout en continuant à se branler….puis petit à petit il enfonça le bout de sa langue dans le trou. Camille fit comme Lionel et continua à se branler doucement pendant qu’il se faisait lécher le cul. Il sentait son petit anus se dilater doucement, il compris alors que son daddy le préparait à la suite tant attendue. Puis vinrent les doigts…d’abord un, Lionel fit quelques vas et vients avec son majeur puis entra un deuxième doigt et un troisième. « T’aime ça ma salope ! T’es bien dilatée là ! »Pour toute réponse Camille ne pouvait que gémir.« Hmmmmm hooo ouii. »Les gros doigts venaient fouiller dans son petit cul dilaté, il avait mal mais c’était si bon en même temps. Lionel le fit descendre du canapé et l’entraîna à l’étage dans la chambre à coucher. « Mets toi à quatre pattes ! »Camille pris place sans attendre sur le grand lit. Le cul baveux, la queue raide, il était prêt à accueillir son daddy en lui. Il voulait sa bite dans son petit cul de minet, sentir son sexe en lui. Lionel ouvrit un tiroir de la commode et en sorti un tube de lubrifiant. Il déposa une noisette sur ses doigts et étala le tout sur l’anus tendre de Camille. La sensation du gel était agréable. Le moment de vérité était enfin arrivé, la vie du jeune homme allait basculer et plus jamais il ne pourra faire machine arrière. Une fois qu’il aura pris cette verge lui, il aura signer la fin du peu de virilité qui subsistait en lui pour ne devenir qu’une salope assoiffée de bite et de sperme. Dans le fond c’est ce qu’il voulait le plus au monde ; devenir une salope qui prend son pied en se faisant prendre. Lionel allait exaucé ce vœu. Doucement le quinquagénaire faisais glisser son gland sur la raie humide de Camille, puis il appuya son gros gland gonflé sur le petit anus lubrifié et baveux. La progression était lente mais sûre, kadıköy escort la belle bite de Lionel s’enfonçait doucement dans l’anus de Camille qui gémissait pour le plus grand plaisir de son homme. « Houuuuuuu hmmmm » « Ouai c’est bon ça. T’aime ça ma salope. »En mâle expérimenté, il savait qu’il devait commencer doucement, ne serait-ce que pour éviter de déchirer le petit anus fraîchement dépucelé. Il fallait y aller par étape et c’est qu’il faisait, ses vas et viens étaient lent mais de plus en plus profonds. Petit à petit toute la queue de Lionel disparaissait dans le petit cul blanc de Camille. “Arrrrghhhh ça fait mal.””Oui c’est normal, relâche ton cul ça ira mieux.”Le daddy savait y faire et continuait à se frayer un chemin dans le petit cul de Camille. Ce dernier souffrait mais tâchait de relâcher son anus comme l’a suggéré son maître. C’était sa première sodomie et il voulait bien faire, satisfaire son homme, alors serrait les dents en sentant la grosse bite de Lionel avancer et reculer en lui.”Hmmmm oui daddy, encule moi….””Ouai c’est ça salope, prends ton pied.”Pour le minet la douleur qui était au début intense laissait peu à peu place au plaisir, et en bonne salope il arrivait à suffisamment ouvrir son cul pour accueillir la grosse queue de son mâle. Sentant que sa soumise devenait plus accueillante Lionel se fit un peu plus brutal dans ses coups de bites. Il pinça le téton droit de Camille qui gémit de plus belle….« Houuuuuu ouiiiii. »« Branle toi pendant que je t’encule ! »Le minet s’exécuta et commença à branler sa queue déjà bien dure et dégoulinante de liquide séminale. Tout son corps était rempli de plaisir, la sensation de la queue de Lionel qui le pénétrait transportait tout son être. « Putain t’es vraiment bonne m’a cochonne. Viens sur moi, viens t’empaler sur ma bite. »Lionel s’allongea et attira Camille sur lui. Le minet s’assit doucement sur la grosse verge qui entra sans trop de difficulté. Cette position était assez plaisante pour le jeune homme qui s’amusait à remuer le bassin avec la bite de Lionel au fond de son cul, tout en continuant à se branler. Doucement le minet sentait la jouissance monter en lui, c’était l’extase. « Hmmmm c’est bon daddy, je vais jouir. » « Ouai vas-y jouis salope. Jouis pour papa. ». Lionel attrapa les petites fesses de sa salope et enfonça bien sa queue, pendant que Camille se branlait encore plus fort. Le plaisir était à son comble et de grosses gerbes de sperme jaillirent de la petite queue du minet. Il en tremblait, ça giclait fort sur le ventre velu de Lionel.« Harrrrrrghhhh »« Oui ma salope c’est ça jouis pour papa. »L’orgasme fu violent et très intense, alliant à la fois le plaisir de la pénétration anale et celui de l’éjaculation. Camille était complètement vidé, et un peu honteux d’avoir joui le premier. Mais pas le temps de se poser des questions, il devait faire jouir son mâle qui avait encore sa queue dure dans son petit cul. D’un coup Lionel sortit sa queue des fesses de son minet et se mis debout. Camille resta assis sur le lit levant les yeux vers son imposant maître. Puis il compris sans dire un mot qu’il devait sucer. Il fallait faire jouir l’homme, c’était sa mission première, et il s’y attachait avec plaisir. De temps en temps il sortait la grosse queue de sa bouche pour la branler, puis il suçait encore de plus belle tout en massant les belles couilles encore pleines de Lionel. Au bout de quelques minutes l’orgasme monta chez le quinquagénaire.« Je vais jouir, avale salope ! »Camille senti immédiatement le sperme remplir sa petite bouche de pute. Tout en massant les couilles de Lionel qui était en train de se vider il avalait tant bien que mal la semence qui se déversait en lui.« Hoooo ouiiiii c’est bon putain !!! »Tout son corps était électrisé par l’orgasme, tous ses muscles étaient tendu pendant Camille aspirait son gland. Le minet pris grand soin de bien nettoyer toute la bite de son daddy. « Oui voilà lèche bien, avale tout salope. »Comme la veille les deux hommes se séparèrent avec chacun l’intime conviction qu’ils se reverraient. Le jeune minet et le pervers de cinquante six ans étaient liés ; la petite salope assoiffée de bites et le daddy pervers en manque de petits culs serrés.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir